Comment lutter contre la chenille processionnaire de pin ?

14 Déc 2020 par

Comment lutter contre la chenille processionnaire de pin ?

Lorsque les chenilles processionnaires descendent des pins, il faut éviter de les toucher ! Elle dispose des nombreux petits poils sur le corps qui se trouvent être pour les humains et les animaux (surtout les chiens et chats) très urticants et déplaisants pour la peau. De plus, il est possible qu’une forte démangeaison avec une éruption cutanée douloureuse apparaisse.

En cas de danger ou de stress, la chenille processionnaire délivre ses poils microscopiques qui se remuent dans l’air et n’ont aucun mal à s’attacher à l’épiderme ou s’orienter dans les issues internes comme les narines. En se brisant, ces poils dégagent une toxine, que l’on appelle la thaumétopoéine. Dans les situations les plus graves, les poumons ou les yeux peuvent être accédés et peuvent engendrer des troubles respiratoires ou troubles oculaires. Dans tous les cas, il est plus judicieux de consulter rapidement un médecin.

Quand la chenille descend-elle de l’arbre ?

En été, les larves se changent en papillons de couleur grise. Ils pondent leurs œufs sur les conifères en grandes quantités. Environ 1 mois et demi après, les œufs éclosent pour donner des larves qui sont ces fameuses chenilles. Elles vont changer et croitre en plus ou moins de temps selon la météo : plus il fait chaud, plus leur évolution sera rapide.

C’est au printemps que les chenilles processionnaires du pin descendent des arbres. Durant cette période, ils y descendent pour aller s’enterrer et perpétuer leur cycle biologique. Ainsi, il faut donc faire attention, car le pouvoir irritant de leurs poils est dangereux.

Les nids de chenilles processionnaires sont faciles à localiser, ces cocons de soie prospèrent au bout de certaines branches des pins perdus ou situés à la lisière des forêts et bois. Au printemps, les chenilles abandonnent le nid en procession, dirigée par une femelle. Mais ils n’arriveront pas tous au sol, terre promise qu’elles désirent. Installer un piège chenille processionnaires permet troubler efficacement le cycle biologique de cette larve qui a l’incommodité de dévorer les épines des pins puis de les faire succomber et de disposer des poils notamment urticants. La vie de cet insecte est d’environ un an.

Comment se débarrasser des chenilles processionnaires ?

Comme il a été mentionné plus haut, la chenille processionnaire du pin est la larve d’un papillon. Les cocons des chenilles se génèrent au faîte des pins avant de s’évacuer en longues processions de chenilles urticantes. Elles sont, non seulement néfastes pour les pins qu’elles affaiblissent, mais aussi dangereuses pour les animaux et les humains en raison des réactions allergiques qu’elles peuvent engendrer. Les pièges à phéromone, très efficaces captures les papillons adultes au début de l’été. Le Bacillus Thuringiensis quand à lui doit être utilisé uniquement en présence des chenilles.

Mais comment s’en débarrasser sans risques ?

Plantez des bouleaux :

Si depuis plusieurs années, vous avez remarqué que vous étiez envahis par les chenilles processionnaires, il est préférable de semer quelques arbres feuillus comme le bouleau par exemple. Son odeur corrélativement forte est un meilleur moyen naturel pour se débarrasser de ces petites bestioles néfastes et dangereuses.

Mettre des nichoirs à mésanges dans votre jardin :

Installez des nichoirs à mésange à proximité des arbres permet d’agrandir la population : une mésange peut consommer des dizaines de chenilles par jour ! Possédez-les de préférence vers les pins où se situent les chenilles processionnaires. Au passage, elles vont s’en mettre une ou deux dans le bec, elles qui adorent ces chenilles !

Laisser un commentaire