Coronovirus : la filière horticole en danger

1 Avr 2020 par

Coronovirus : la filière horticole en danger

Alors que le printemps a commencé, il y a déjà une dizaine de jours, la grande majorité des professionnels du jardin voient leur activité totalement ou en partie à l’arrêt en raison de l’épidémie de coronavirus et des mesures de confinement en place depuis la mi-mars. Ainsi en est-il par exemple des jardineries qui voient leur ouverture restreinte aux seuls rayons animaleries lorsqu’elles en disposent, mais plus encore des horticulteurs et pépiniéristes qui ne peuvent écouler leur production printanière comme ils le font en temps normal. Zoom sur la filière horticole qui subit de plein fouet le coronavirus.

Un réel coup d’arrêt pour l’horticulture

En raison des récentes mesures de confinement, de nombreuses pépinières et entreprises horticoles ont dû fermer leurs portes et stopper leur activité, mettant au chômage leurs équipes et devant parfois mettre à la poubelle des milliers de plants faute d’acheteurs et/ou de disponibilité des circuits de distribution habituels, à l’exception parfois de la grande distribution qui, pour certaines enseignes comme Système U, tient ses engagements. Ainsi, en seulement 3 semaines qui constituent normalement la période de plus forte activité dans l’année, ces entreprises prévoient déjà des pertes financières immenses dont certains pourraient bien ne pas se relever sans un coup de pouce.

Face à ce constat, la filière horticole, par la voie de ses représentants, notamment la présidente des Pays de la Loire où l’activité est très forte, en appelle à l’État afin qu’il soutienne pépiniéristes et horticulteurs en cette période, que les distributeurs tiennent leurs engagements de commande et que, le moment venu, un plan massif d’aide au professionnel soit mis en place afin de garantir la survie d’exploitations aujourd’hui en sursis et le maintien de milliers d’emplois.

Les pépiniéristes et horticulteurs en ligne tirent leur épingle du jeu

Acheter des plantes sur Internet vous paraît plutôt incongru tant vous aimez sélectionner avec soin les plants destinés à votre potager ou les arbres et arbustes destinés à orner votre jardin ? C’est pourtant possible ! En effet, forçant la nature d’un secteur plutôt habitué aux circuits classiques, de plus en plus de pépiniéristes et horticulteurs proposent de commander vos plantes en ligne pour les retirer en « drive » ou vous les faire livrer directement chez vous. Ainsi en est-il par exemple des pépinières Jacques Briant, en Anjou, qui de longue date, proposent de la vente à distance.

Mieux encore, de nombreux producteurs ont décidé, plutôt que de perdre leur production, de proposer des ventes directes exceptionnelles aux particuliers. Sur les réseaux sociaux ou sur leur site web lorsqu’ils en disposent, les professionnelles vous proposent donc de passer commande et de récupérer ou vous faire livrer vos plants qui étaient, avant la période de confinement, destinés à rejoindre le circuit classique. Une façon ingénieuse d’éviter de voir dépérir leurs plantes. Vous pouvez ainsi vous renseigner auprès des pépiniéristes et horticulteurs proches de chez vous afin de savoir s’ils ont mis en place une telle démarche et si vous pouvez en bénéficier, dans le respect bien sûr des gestes barrières et selon les règles de confinement.

Laisser un commentaire