Le lombri-compostage, un concept éco responsable et efficace !

6 Jan 2014 par

Le lombri-compostage, un concept éco responsable et efficace !

En ce début d’année 2014, que je vous souhaite excellente et prolixe en réussites diverses (ça, c’est fait ^^) je profite d’un petit regain de temps libre pour poster un nouvel article sur mon blog, poursuivant ainsi la série lancée l’an dernier sur le compostage.

En effet, à la suite de mon premier billet, nombreux m’ont dit « oui mais toi tu habites à la campagne, c’est facile … ». Et bien aujourd’hui, je vais vous montrer que même un citadin peut faire son propre compost, avec un minimum de matériel et de bonne volonté 🙂

Comment fabriquer son compost sans jardin ?

La tâche semble difficile car il faut bien un endroit humide, que l’on puisse arroser facilement. Pas facile de trouver un tel lieu dans un appartement au 4ème étage! Et pourtant il existe une solution toute trouvée pour les citadins: celle du lombri-compostage.

Cette méthode qui consiste à utiliser des vers pour transformer les déchets est aussi joliment appelée « vermicompostage » par nos amis Belges et Québécois. Le principe consiste à placer des vers dans un récipient et ceux-ci transforment nos déchets organiques de la manière la plus naturelle qui soit : ils les mangent !

lombricompostage

Schéma de coupe transversale d’un lombricomposteur à étage – source : La Boîte à Vers.

Cette méthode nous vient originairement des Etats-Unis. Au début du 20ème Siècle, le docteur Sheffield Oliver commence à élever des vers dans son jardin après avoir lu le livre de Charles Darwin, dans lequel il expose les miracles dont sont capables ces petites créatures. Peu de temps après, il se rend compte que ses plantes et ses arbres fruitiers bénéficient d’un nouvel élan de vitalité. Le lombricompostage était né ! (à lire en anglais, ici et )

Au travail les vers !

Bien entendu, cette méthode requiert d’utiliser les bons vers. Car tous ne peuvent pas survivre au milieu des détritus ! Seuls les vers tigrés, les vers rouges et les « dendras » sont capables de fournir ce merveilleux travail de compostage. Ces espèces ont la capacité d’avaler les épluchures de fruits et de légumes, les restes des repas mais aussi les cheveux, les sachets de thé, le cartons ou encore les coquilles d’œufs. Et ce sont de gros mangeurs ! A titre d’exemple, 500 grammes de vers peuvent produire 400 grammes de compost en une journée. C’est bien simple : un vers normalement constitué mange l’équivalent de son poids en une journée. S’ils arrivent à emmagasiner autant de déchets, c’est parce que les vers ne dorment pas. Ils travaillent 24h sur 24 et sont très actifs.

Une méthode de compostage plus efficace

Si les vers travaillent beaucoup, vous, vous récoltez beaucoup ! Il faut savoir que le lombri-compost est plus rapide à produire que le compost basique. En moyenne la production annuelle moyenne de lombricompostage s’élève à 10 litres d’engrais liquide par an et par personne. Le volume est donc quadruplé s’il s’agit d’une famille de 4 personnes. Le lombricompostage a aussi l’avantage d’être plus riche que le compost basique car il émane directement de la digestion d’un animal. Il est donc plus facilement assimilée par les plantes et plus particulièrement par les jeunes pousses encore fragiles. Si la récolte du compost n’est pas toujours très pratique, celle du lombricompostage est très ingénieuse. Pour récolter votre précieux compost, il vous suffit de tourner le petit robinet placé en bas de la machine.

Un vrai plus pour le compost citadin

Il n’est donc pas nécessaire d’arroser son compost pour que le processus fonctionne. Cette méthode convient tout particulièrement aux citadins qui n’ont pas la possibilité d’avoir un jardin mais elle connaît un aussi un véritable succès à la campagne. En effet, plus besoin de chausser ses bottes et de s’habiller en conséquence pour aller au fond du jardin jeter ses déchets ! le lombricomposteur s’intègre parfaitement bien dans une cuisine car il n’émet aucune mauvaise odeur. Pratique et facile d’utilisation, il peut même être parfois très esthétique. Vous pouvez trouver ce type d’objets chez les professionnels de la jardinerie.  En plus d’améliorer la qualité de votre jardin, vous contribuer bien entendu à préserver l’environnement !

 

1 Commentaire
  1. Nature Obsession

    C’est vrai que le lombricompostage est plus pratique pour ceux qui ne disposent pas d’un grand terrain. Je ne sais si vous le savez mais il existe même des tout petits lombricomposteur d’appartement : le mini worm !

    Sinon, pour les bricoleurs il est très facile d’en bricoler un avec de la récup (bacs en frigolite).

Laisser un commentaire