Comment lutter contre les mauvaises herbes et les taches stériles ?

12 Jan 2016 par

Comment lutter contre les mauvaises herbes et les taches stériles ?

Les mauvaises herbes et les taches stériles sont deux choses qui peuvent nuire à l’aspect visuel d’une pelouse. Voici une technique simple et rapide pour redonner un aspect régulier à sa pelouse.

Si vous rêvez d’une pelouse aussi régulière que celle d’un parcours de golf, les mauvaises herbes et les taches jaunes ne sont pas du meilleur effet. Il faut admettre que les herbes ne sont pas aussi disgracieuses qu’une grosse tache jaunâtre au beau milieu d’un espace vert. Autant certaines fleurs non désirées peuvent être charmantes (renoncule, coquelicot, pissenlit, pâquerettes, chardons…) autant le paysagiste que je suis aura tendance à vouloir traiter au plus vite une tache dans une pelouse.

Ne vous laissez pas envahir par les fleurs de jardins

Sous le charme de ses fleurs diverses et variés, le jardin de notre client a fini par être submergé de renoncules. L’ayant remarqué depuis quelques années sans faire intervenir de jardinier, elles ont fini par occuper un quart de la pelouse. De charmantes, elles sont devenues carrément envahissantes. En ce décidant à les arracher, elles laissent à la place une tache jaunâtre… et finissent par repousser comme si de rien n’était ! Il devenait temps de prendre le taureau par les cornes.

Mieux vaut prévenir que guérir

Tout d’abord, la bonne technique n’est pas d’arracher la plante mais bien de la déplanter en creusant autour d’elle pour bien retirer les racines. Arracher la plante créerait ces fameuses taches qui subsisteront jusqu’à la terminaison d’une nouvelle mauvaise herbe.

Dans notre cas, pour bien faire les choses, il faut mieux prévoir large. On conseillera de creuser environ 15 cm de profondeur. Attention à ne pas réutiliser la terre que l’on vient de retirer car elle contient les racines et les semis de l’ennemi contre lequel on lutte. Il s’agit donc de regarnir avec un mélange de terre de jardin et de terreau, de semer du gazon sur la zone travaillé et son pourtour et d’arroser abondamment. La zone travaillée doit rester meuble et friable de manière à favoriser l’humidification puis la germination et enfin l’enracinement du gazon.

Propos recueillis par l’entreprise Bulle de vert, jardinier paysagiste à Lyon.

Protéger votre gazon des nuisibles

Si vous habitez dans une zone où les oiseaux sont nombreux, il est conseillé de protéger la zone avec un grillage qu’on aura fixé avec des sardines pour s’assurer que les volatiles ne viendront pas picorer les graines de gazon. Certaines espèces particulièrement voraces peuvent dégarnir une surface en quelques heures. Le grillage peut être retiré quand la germination commence.

 

 

Laisser un commentaire